Le Cameroun publie sa première ETNM

L’Inspecteur Général des Services Régionaux, représentant le Gouverneur de la Région du Littoral, a présidé la double cérémonie de restitution de l’Etude sur le temps nécessaire à la mainlevée (ETNM) des marchandises au Port de Douala et d’évaluation trimestrielle des contrats de performances, le vendredi 22 juin 2018 dans la salle de formation de l’ancienne Direction Générale des Douanes à Douala. 

La recherche inlassable de la performance et de la compétitivité était au centre de cette double cérémonie. En délivrant son discours de bienvenue, le Directeur Général des Douanes, Monsieur FONGOD Edwin NUVAGA, a chaleureusement salué les diverses implications de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), non seulement pour l’accompagnement dans la réalisation de la présente étude, mais aussi pour la reconnaissance des contrats de performances comme bonne pratique douanière et diffusée dans plusieurs administrations. Le Directeur Général des Douanes a aussi témoigné sa gratitude à l’égard des autres acteurs pour les sacrifices consentis pendant deux années de formation, d’imprégnation, de collecte, de compilation et de traitement des données sur la première ETNM. Il a indiqué que l’ETNM et les contrats de performances participent à la réduction des coûts et délais de passage des marchandises au Port de Douala, tout en présentant les perspectives liées à cette fin : la mise en œuvre des contrats de performances avec les consignataires et la mise en œuvre du circuit vert. Plus extensivement, Monsieur FONGOD Edwin NUVAGA a rassuré les opérateurs économiques sur la détermination des Douanes à accompagner leurs opérations et à lutter efficacement contre le commerce illicite, au travers de « l’Opération FASCIL » qui se déroule avec de bons résultats au Secteur des Douanes du Littoral II.

Le représentant du Secrétaire Général de l’OMD, Monsieur Samson BILANGNA, a rappelé la pertinence de l’exigence de célérité dans la compétitivité de la chaîne logistique et de l’économie, dans un environnement marqué par l’accroissement des flux commerciaux. Il a mis en évidence l’article 7 paragraphe 6.1 de l’Accord de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur la facilitation des échanges qui énonce que : « Les membres sont encouragés à mesurer et à publier le temps nécessaire pour la mainlevée des marchandises, périodiquement et d’une manière uniforme, au moyen d’outils tels que, entre autres, l’Etude sur le temps nécessaire pour la mainlevée de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) ». Il a donné une vue des objectifs de l’ETNM ainsi qu’il suit : identifier les goulots d’étranglement dans la chaîne logistique internationale et/ou les contraintes qui pèsent sur la mainlevée par l’administration des douanes ; évaluer les techniques, procédures, technologies et infrastructures nouvelles ou modifiées, ou les changements administratifs ; établir une mesure de base de la performance et de la facilitation des échanges commerciaux ; Identifier les opportunités d’amélioration de la facilitation des échanges ; évaluer la position comparative approximative du pays comme un outil de référence. Il a terminé son adresse en réitérant la volonté de l’OMD d’accompagner les Douanes et leurs partenaires vers la réduction des coûts et délais, ainsi que vers la compétitivité de l’économie du Cameroun.

L’Inspecteur Général des Services Régionaux du Littoral a, quant à lui, adressé ses félicitations et encouragements à tous ceux qui ont participé à la réalisation de cette première ETNM. Il a aussi mis en relief l’importance du Port de Douala dans le développement de l’économie nationale. Porte d’entrée et de sortie de plus de 90% des flux marchands du Cameroun et de plusieurs pays de la sous-région, le Port de Douala, selon lui, mérite que les acteurs portuaires mettent en lien leurs actions. Il a rappelé, pour s’en féliciter, les récentes signatures de protocoles d’accord entre la Direction Générale des Douanes et le Port Autonome de Douala, d’une part, et entre la Direction Générale des Douanes et la Direction Générale du GUCE, d’autre part. Il a clos son allocution en invitant tous les acteurs concernés à l’action.

La restitution de l’ETNM, en elle-même, s’est déroulée avec deux temps forts. D’abord, une table-ronde modérée par Monsieur ONANA NDO Lin, Secrétaire Général de Port Synthèse. Le panel était constitué de Messieurs BILANGNA Samson, Représentant de l’OMD, NGUENE NTEPPE, Secrétaire Général du CONAFE et DJEUWO Marcellin, Président de l’Equipe ETNM. Puis, une séance d’échanges avec les participants a permis de se faire plus de lisibilité sur l’ETNM. Les participants ont été invités à loger leurs propositions et recommandations via les canaux ci-après : Numéro Vert (8044), site web (www.douanes.cm) et E-mail : (douanes-cam@minfi.gov.cm).

Télécharger le Rapport de l'ETNM 2017

Source: www.kpmo.cm